P2PIls y en a qui ne vont pas être contents. Si vous téléchargez via les logiciels de P2P des contenus protégés par les droits d'auteurs, méfiez-vous. En effet, suite à la décision du Conseil d'Etat du 23 mai, les internautes qui partagent illégalement des contenus protégés par la loi sont maintenant surveillés par un logiciel. Ce logiciel analyse les disques durs des gens connectés pour voir combien de fichiers sont mis en partage et quels types. S'il détecte plus de 50 fichiers en moins de 24 heures l'internaute est automatiquement mis sous surveillance accrue pendant une période de 15 jours. Si pendant cette période 500 fichiers sont partagés l'internaute ira devant la justice pour s'expliquer. Si maintenant plus de 1000 fichiers ont été mis en partage l'internaute est directement poursuivi par la justice et peut encourir jusqu'à 300 000 euros d'amende et 3 ans de prison.


statistique