Les pirates ont encore de beaux jours devant eux, malheureusement. Ils inventent toujours de nouvelles formes de piratage pour arriver à leurs fins. Cette fois-ci la nouvelle technique porte le nom tout trouvé de « man in the browser », comprenez « l'homme dans le navigateur ». Grâce à celle-ci les pirates n'ont plus besoins d'utiliser de faux sites Web (phishing), mais tout simplement un cheval de Troie créé spécifiquement pour voler certaines informations que l'internaute pourrait laisser sur des sites. Certains troyens seront donc conçus pour ne s'activer que lorsque l'internaute va sur son site de banque afin de pouvoir voler tranquillement tout les mots de passe. Le virus intercepte alors le trafic HTML, puis l'envoie sur un serveur FTP où le pirate stocke les informations pour les revendre ensuite aux plus offrants. La seule parade pour éviter tout désagrément est de posséder un antivirus à jour et bien sûr de faire attention où l'on va traîner sur internet. Car on ne le rappellera jamais assez, mais c'est d'abord à l'utilisateur de prendre des précautions, les antivirus n'étant pas infaillibles.